Avertir le modérateur

17/09/2007

Et En Effet, Ca Serait Quand Même Bien Qu'on Puisse "Ramener" Les "Militants D'Extrême Gauche" Et "Les Anarchistes" A "La Véritable Démocratie"...

medium_Barrere.jpg

1.
Je vous parle ce matin de ma nouvelle amie: Laurence Bloch.

Disons: Lolo.

Je l'ai trouvée à l'aube, en me baladant sur www.liberation.fr

Preuve qu'on peut faire avant même que le soleil ne soit levé de jolies rencontres, jusques et y compris sur le site (burlesque) d'un quotidien néo-patronal.



2.
Lolo est "directrice adjointe de France Culture".

A ce titre, Lolo "a suivi" pendant trois jours "le forum "Vive la politique" organisé à Grenoble par "Libération"".

Et je suis comme vous, j'ai d'abord trouvé ça courageux - mais je me suis aperçu qu'en fait ça relevait en quelque sorte, pour Lolo, de l'obligation professionnelle, puisque aussi bien "cette manifestation" gouleyante "avait pour partenaires France Culture et France Info".

Enfin bref, l'important est que Lolo "est revenue enthousiaste et confortée dans l'idée que de tels lieux d'expressions doivent se multiplier".

Lolo est même revenue si esbaudie, qu'elle a carrément livré à www.liberation.fr ses "réflexions prises à chaud".

Je m'en vais de ce pas vous en livrer la riche moelle, mais il faut d'abord que vous reteniez deux, trois petites choses, à propos de ce forum.



3.
Il faut que vous sachiez, notamment, qu'il y a différentes façons de le présenter - a posteriori.



4.
Si vous consultez, par exemple, nouvelObs.com, vous allez découvrir que c'était un forum hyper-fun, hyper-cool, et tout, et tout.

Si délibérément funky, même, que: "Le directeur de la rédaction du journal "Libération", Laurent Joffrin, s'est félicité, samedi 15 septembre, du "succès" (de ce) forum citoyen".

(Car ce forum était, cela va de soi, totalement "citoyen".)

Il est vrai que Laurent Joffrin a de quoi se trémousser, puisque: "Pendant trois jours, à la Maison de la Culture de Grenoble, de nombreux ministres du gouvernement se sont succédé à la tribune".

Ainsi: "La Garde des Sceaux, Rachida Dati, la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, et le ministre de l'Education, Xavier Darcos, ont notamment participé".

Le forum n'était pas seulement citoyen: il était aussi, et cela va également de soi, remarquablement pluraliste.

En sorte que: "De nombreuses personnalités de gauche sont intervenues, à l'instar de Laurent Fabius, Dominique Voynet ou François Hollande".

On voit par là que la vraie gauche prolétarienne était massivement représentée, mais je vous rassure: "On a également noté la présence d'intellectuels, comme le philosophe Alain Finkielkraut".

Et donc, c'était si chouette, que Laurent Joffrin, qui se reconnaît à ce qu'il ose absolument tout, a, tenez-vous bien à l'échelle: "Rapproché cette manifestation, unique en France, du forum social de Porto Alegre".

(J'ai bon espoir, dans ces conditions, de l'entendre comparer le prochain raout du MEDEF à un meeting anarcho-syndicaliste.)

NouvelObs.com évacue, en quelques mots, un minuscule détail: "Une partie de l'extrême gauche a boycotté l'initiative en manifestant brièvement jeudi avec un rassemblement de deux cents personnes".

Mais rien de vraiment gênant: "La plupart des débats se sont déroulés dans une ambiance souvent consensuelle, la salle applaudissant sans sectarisme ministres de droite et responsables de gauche".

(Je voudrais avoir ici une pensée conviviale, et, pourquoi pas, fraternelle, pour les braves gens qui ont "applaudi sans sectarisme" l'excellent Xavier Darcos, auteur, naguère, sur son blog, de cette impérissable observation: "Les mêmes "sauvageons", qui jouent les casseurs de banlieue et qui lapident la police ou l'école, sont prêts à manifester, le coeur sur la main, contre le racisme ou en faveur de n'importe quel pacifisme"...)



5.
Je résume: c'était vachement bien, ce forum.

D'après nouvelObs.com et Laurent Joffrin.



6.
Mais si vous lisez maintenant le compte-rendu qu'en fait Judith Bernard sur le nouveau site (arretsurimages.net) d'"Arrêt Sur Images", vous découvrez, notamment, que: "Des filtrages particulièrement vigoureux ont compliqué l'accès au "Forum Citoyen". Plan Vigie Pirate niveau rouge oblige, selon les explications de Laurent Joffrin, des fonctionnaires des Renseignements Généraux et des membres de la Brigade Anti-Criminelle ont interdit l'entrée dans le bâtiment à divers individus "suspects", dont plusieurs étudiants et professeurs de Science Po, et des membres de la société des Lecteurs de "Libération" (dont l'un a été molesté pour avoir insisté)".

Si je comprends bien: des keufs, et pas n'importe lesquels puisqu'il s'agissait notamment de la BAC, ont semble-t-il fait des moulinets avec les bras pour maintenir au large quelques empê^cheurs de social-démocratiser en rond.

On le savait, mais il est toujours plaisant de le vérifier: Laurent Joffrin a parfaitement intégré les règles sarkoziques de la démocratie, où l'absence de sectarisme s'accomode au mieux de conséquents dispositifs policiers.

Au reste, Judith Bernard le précise: "Devant le public, qui faisait part de son insatisfaction à l'issue d'un forum qui n'en était pas un, puisque le public n'avait pas eu son mot à dire dans le spectacle institutionnel ronronnant qui s'était donné à voir, (Laurent Joffrin) a doctement expliqué qu'un forum: "C'est comme une classe, il y a le prof, il y a les élèves, il y a ceux qui savent, il y a ceux qui ne savent pas, et je refuse la démagogie qui consiste à dire que tout le monde sait pareil. Quand on a la chance d'avoir des ministres en exercice, qui sont aux manettes, et qu'on a l'occasion de les écouter, ça me paraît important"".

(On comprend mieux, du coup, la présence d'Alain Finkielkraut au forum social de Porto Alegre...)



7.
Ceci posé, une fois établi, veux-je dire, que l'ordre et la discipline régnaient à Grenoble, revenons s'il vous plaît à Lolo, ma nouvelle amie, et à ses "réflexions prises à chaud" - consultables ici: www.liberation.fr/actualite/politiques/vive_la_politique/compterendu/278979.FR.php



8.
Lolo, d'abord, s'extasie: "Votre coup de génie a été de concevoir ce forum sur des tête à tête".

Ecrit Lolo à "Libération".

Pourquoi est-ce un coup de génie?

Parce qu'"on n'est pas dans les débats à quinze personnes à qui il faut donner la parole, et qui ont tout juste dix minutes pour répondre".

(Et c'est vrai, quand on y réfléchit deux secondes, que rien ne vaut un forum citoyen sans véritable débat.)

En outre: "Le duo a cet avantage d'échapper à la langue de bois, parce qu'on peut revenir sur les questions, affiner une pensée, lever des malentendus".

Et en effet: il faudrait quand même être un(e) fieffé(e) sot(te) pour imaginer que les ministres présents ont pu être effleuré(e)s par la tentation de faire de la langue de bois.

C'est pas le genre de la maison.



9.
D'ailleurs, Lolo a trouvé que l'un de ces ministres, au moins, s'était vachement bien tenu.

Lolo écrit: "Un débat en particulier m'a frappé: celui opposait Jean-Marie Bockel à Thomas Piketty".

(Jean-Marie Bockel est, je le rappelle, ce digne "socialiste" qui a intégré le gouvernement Fillon, et Thomas Piketty est un mol économiste, réputé "socialiste" lui aussi, qui a notamment conseillé Ségolène Royal, si mes souvenirs sont bons: j'imagine que la controverse entre ces deux bolcheviques hirsutes a dû être animée.)

Lolo se pâme: "On a vu là un homme politique, Bockel, plein de bonne volonté qui, pendant dix ans a essayer* de secouer le PS et qui, de guerre lasse, est passé dans la partie adverse avec toute son énergie".

(Monsieur le secrétaire d'Etat chargé de la Francophonie, la directrice adjointe de France Culture vous aime beaucoup, ne l'oubliez pas, s'il vous plaît.)



10.
Bon, j'avance un peu, et Lolo se lance dans la grande politique.



11.
Lolo explique: "Je crois qu'il est important de parler de ceux (difficile d'en estimer le nombre) qui auraient voulu que ce forum tourne court".

Diantre!

Qui sont-ce?

Lolo avoue: "Je ne sais pas comment les qualifier".

Mais Lolo a tout de même une vague idée: "Disons des militants d'extrême gauche, des anarchistes".

(Autant dire la meute avinée des hideux émeutiers.)

Ces gens "ont ceci en commun", estime Lolo, qui finalement arrive donc à les qualifier: "Ils ne supportent pas l'idée que des "contraires" - des gens qui ne partagent pas les mêmes opinions - puissent discuter".

Emballez, c'est pesé: les "militants d'extrême gauche" et, pire que tout, les "anarchistes", sont tout simplement les (dangereux) ennemis de la démocratie.

Or: "Ils étaient à Grenoble".

(Bougres de salauds.)

Heureusement que la BAC et les RG veillaient!

Lolo: "C'est indiscutable, il y avait une forte présence policière".

Et?

Et rien.

Lolo n'a rien à dire, sur cette "forte présence" qui triait, à l'entrée du forum citoyen, le bon grain (laurentjoffrinique) de l'ivraie (sauvageonne).

Lolo estime que: "Le vrai problème est de savoir comment on peut les ramener", ces gauchistes pervers, "à ce que (Lolo) considère comme la vraie démocratie: on n'est pas d'accord et pourtant on parle".

C'est donc répété, de façon beaucoup moins subliminale: les "militants d'extrême gauche" ne savent pas du tout ce que peut bien être la "vraie démocratie".

(Alors que le gars qui taille une bavette avec le colonel Brice Hortefeux ou ses voisin(e)s de bureau est un authentique démocrate.)

Lolo passe d'ailleurs une troisième couche, pour le cas où des con(ne)s auraient mal compris son message: "Ces gens pensent que pour se faire entendre ils doivent en passer par la force. Ils ne veulent pas discuter mais imposer leurs points de vue. C'est une pensée totalitaire qui n'écoute pas ce qui peut la contredire".

Un minuscule détail a, vous l'aurez compris, quelque peu échappé à Lolo: c'est que ces "gens" n'ont pas été invités à exposer leurs points de vue au forum social de Port... Au forum citoyen de Laurent Joffrin.

Mais je me garderai bien quant à moi de suggérer à Lolo que le totalitarisme n'est par conséquent pas là où elle croit le détecter: elle risquerait de se sentir un peu obligée d'ouvrir l'antenne de France Cul à des anars.

Et franchement, ça serait un peu rude, parce que du coup, Lolo ne pourrait plus nous révéler, avec un peu de componction, que: "Malheureusement, (...) la contestation d'extrême gauche pourtant très utile, ne réussit plus à s'exprimer".

Hhhhhh...

Lolo, pour (presque) finir, se désole: "C'est très regrettable", écrit-elle.

(Que la contestation d'extrême gauche ne puisse plus s'exprimer.)



12.
Lolo, pour finir, se console cependant: "Par exemple Alain Finkielkraut (...) est un intellectuel très précieux car il sait dialoguer avec ses adversaires: quand il se déplace pour des débats en province, un monde fou vient l'écouter".

Du coup, ce penseur "très précieux" peut bien compter les Noirs sur nos terrains de foot, et relever que leur masse fait "ricaner toute l'Europe": c'est pas ça, oh non, qui l'empêchera de conserver son rond de serviette à France Culture.

Puisqu'il "sait dialoguer".

Alors que les rouges, rappelez-vous: ils "n'écoutent pas".

Sacrée Lolo.



13.
Je sais pas vous: moi ça me rassure, de savoir qu'une radio que nos impôts financent est en de si bonnes et si (vraiment) démocratiques mains.







* Vous allez me dire que c'est mesquin, mais les fautes d'accord ne sont pas de moi.


MISE A JOUR
Il est 10.04: je modifie et modère un (tout petit) peu ce billet.
Les mignonnes "réflexions à chaud" de Lolo sont aussi dans la version papier de "Libé", ce matin.
On y trouve aussi une longue, une interminable autocongratulation de Laurent Joffrin, qui nous confirme que son forum était vraiment le truc à ne pas manquer cette année, mais dont je ne vous entretiendrais certes pas si on n'y trouvait quelques utiles précisions.
(Quand je dis "utiles", je me comprends...)
Celle-ci, par exemple: "Une séance de clôture avec un public à la fois critique et content nous permettra de faire progresser, l'année prochaine, la qualité et l'ouverture de l'événement".
(L'ouverture... Si c'est pas mignon...)
Ou encore, celle-ci: "En raison de menaces diffusées par de petits groupes et pour respecter le dispositif de sécurité garanti aux membres du gouvernement, une surveillance avait été organisée à l'entrée. Il y a eu deux incidents mineurs pour lesquels nous avons présenté nos excuses (une ou deux personnes ont été retenues à l'entrée quelques minutes). Nous prendrons toutes mesures la prochaine fois pour concilier protection et fluidité d'accès".
(Marrant comme la version de Joffrin diffère de celle de Judith Bernard.)



ENCORE UNE MISE A JOUR
(Voilà ce que j'appelle du billet hyper-évolutif.)
Il est 11.00.
J'ai découvert qu'un blogueur, Versac, était au forum citoyen de Laurent Joffrin.
Je vais faire un tour sur son blog, et voilà ce que je trouve: "Les critiques (encore aujourd'hui, un militant hurlant "gauche caviar" a été sorti manu militari) n'ont pas cessé".
Je relis en articulant bien: "Encore-aujourd'hui-un-militant-hurlant-"gauche-caviar"-a-été-sorti-manu-militari", et je crois que de tous ces jolis mots, c'est "militari" que je préfère.
Est-ce que le gars n'appartenait pas, je me pose la question, à l'un de ces "petits groupes", lointainement affiliés à l'hydre Al-Qaïda, qui ont d'après Laurent Joffrin proféré des "menaces"?
Bon, allez, j'arrête avec les mises à jour, ça me fait chier.
Mais je vous signale qu'on trouve de jolies "photos off du forum de "Libé" à Grenoble" chez Indymédia.
medium_04-2.jpg

L'adresse: http://lille.indymedia.org/spip.php?article10164

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu