Avertir le modérateur

04/10/2007

Neuilly Qui Rit

medium_sarkozy-president.2.jpg

Nicolas Sarkozy l'a répété hier aux parlementaires UMP, qui s'inquiètent un peu de le voir, je les cite, "filer nos postes à de répugnants félons "socialistes"": il n'y aura, sous son règne, rien qui puisse ressembler, fût-ce de fort loin, à des "nominations de connivence, ou de complaisance".

Pas de ça chez moi.

C'est pas le genre de la maison.

Des nominations de connivence, non mais vous me prenez pour qui, les mec(que)s?

Des nominations de complaisance, non mais sans déconner vous m'avez bien regardé?

Dans les secondes qui ont suivi cette espèce de prestation de serment, un curieux phénomène a frappé une banlieue parisienne: à Neuilly, des gens très comme il faut ont pouffé.

C'était, en soi, troublant - car cette population n'avait, dit-on, plus ri depuis le (fameux) dimanche de juillet 1982 où Charles Pasqua, interrogé sur son emploi du temps dans la nuit du 14 décembre 1959 au 15 octobre 1968, avait répondu:

"Le SAC, dites vous?

Non, je ne vois pas."

Mais le plus stupéfiant est qu'après avoir laissé libre cours à leur hilarité, les rieurs, pris d'une espèce de folie, ont soudain scandé:

"Pas de connivence, DA-VID MARTINON!

Pas de complaisance, DA-VID MARTINON!"

Puis chacun(e) est rentré(e) chez soi.

Ils sont quand même vachement bizarres, à Neuilly.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu