Avertir le modérateur

17/10/2007

Tranche De Vie Quotidienne, Sous Le Règne Décomplexé De Nicolas Sarkozy

C'est 20minutes.fr qui raconte ce morceau de vie quotidienne, au pays de la liberté, de l'égalité, de la fraternité, sous le règne décomplexé de Nicolas Sarkozy.

"Une famille albanaise, en séjour irrégulier, a été arrêtée ce mardi matin au Centre d'accueil des demandeurs d'asile (Cada) de Fontaines-Saint-Martin, au nord de Lyon, avec l'assistance des sapeurs-pompiers".

Qu'est-ce qu'ils foutaient là, ces pompiers?

Leur mission, aux pompiers, c'est pas de sauver des gens?

Voyez plutôt.

"Trois gendarmes sont venus chercher la famille Ali, et leurs enfants de quatre ans et un an et demi, sur réquisition de la préfecture".

Quatre ans.

Un an et demi.

Ce truc, soudain, que vous sentez monter?

C'est une envie de vomir - ne vous inquiétez pas: c'est normal.

(Ca veut dire que vous n'êtes pas encore tout à fait contaminé(e) par la hideur ambiante.)

Mais: "La famille s'est d'abord barricadée dans son appartement avant de menacer de se jeter du 3e étage".

Faites gaffe, désormais, quand vous marchez dans les rues: il pleut des sans-papiers.

Depuis que Sarkozy a sommé le fidèle Hortefeux de bouter cette année 25.000 étrangers, lesdits ont cette espèce de bizarre manie de se jeter dans le vide, un peu comme s'ils n'avaient rien à foutre de fracasser le cas échéant le crâne d'un passant innocent.

Dans n'importe quelle démocratie un tant soit peu civilisée, la réaction de ces gens qui préfèrent se foutre en l'air, et leurs enfants avec eux, plutôt que de se laisser "reconduire", comme on dit si élégamment, serait interprétée pour ce qu'elle est: la manifestation ultime d'une abominable détresse.

Mais pas chez nous, pensez-vous, pas au pays de la liberté, pas au pays de l'égalité, pas au pays de la fraternité, pas au pays des sinistres penseurs de cour qui vont répétant, suivez mon regard, que les clandestins sont là pour nous ôter le pain de la bouche - puis qui se refont une virginité en signant de vibrantes pétitions contre les tests ADN.

Chez nous, quand des parents sont réduits à sauter dans le vide sous le regard de (ou avec) leurs enfants, on ne va pas non plus s'emmerder à réfléchir à ce qui motive un geste si incroyablement désespéré - parce que, voyez-vous, ça remettrait aussi en question des mois et des années de crasse démagogie électorale.

On est là pour virer: on vire.

Mais on essaie de faire ça proprement - parce que bon, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais rien n'est plus chiant à nettoyer que de la cervelle de sans-papiers, sur un trottoir.

Alors on appelle désormais les pompiers, pour "sécuriser" - pour éviter que des gueux, non contents d'être ici "en séjour irrégulier", ne souillent au surplus nos voiries.

""La présence des pompiers, c'est une sécurisation, liée aux récents accidents dans ce genre d'intervention", a indiqué la gendarmerie".

(Hé, la gendarmerie.

C'était pas des "accidents".)

Les pompiers: "Nous ne sommes pas intervenus pour assister les gendarmes. Nous avons répondu à une tentative de défenestration".

(C'est vrai que ça change tout...)

Samedi, manif (départ Belleville à 14 heures 30).

medium_resfok_1.2.jpg


(Merci, Anne.)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu