Avertir le modérateur

23/11/2007

Prendre Aux Pauvres, Gaver Les Riches (2)

539622042b839419afcf6f5cfcc00316.jpg


C'est une info qui n'a été reprise nulle part (1).

Ni à la télé, ni à la radio, ni dans les journaux.

C'est une info qui, soigneusement tue, n'a pas (du tout) été commentée, par conséquent: il est vrai que nos médias étaient ces jours-ci fort occupés à bouffer du gréviste, matin, midi et soir.

C'est Attac France, qui le relève: "Au détour d'un amendement du projet de loi de finances 2008, les députés (2) ont adopté, vendredi 16 novembre 2007, la suppression en France de l'impôt de Bourse".

De quoi s'agit-ce, exactement?

"Cet impôt, plus que centenaire, portait sur les principales transactions boursières: régressif, il taxait les transactions à 0,3 % lorsqu'elles étaient inférieures à 153.000 euros, puis à 0,15 % au-dessus de ce seuil".

Et, certes: "Ce n'était pas un impôt important en volume, il n'aurait rapporté que 260 millions d'euros en 2008, les spéculateurs ayant depuis longtemps trouvé les moyens de le contourner".

(C'est à cela que se reconnaît d'ailleurs le spéculateur: il contourne l'impôt par mille tricheries dégueulasses - conscient que son ami Sarkozy, loin de s'offusquer de ces filouteries, trouvera dans les poches des gueux de quoi remplir les caisses que vident ces procédés.

Nos journaleux, naturellement, ferment pendant ce temps leur(s) gueule(s) - préférant fustiger, plutôt que les porcs qui s'engraissent, les "privilégié(e)s" qui se gobergent avec leurs 1.200 euros bruts mensuels.)

Mais, comme le souligne Attac France: "La mesure est hautement symbolique de la volonté du gouvernement de sacrifier systématiquement la fiscalité sur l'autel de la compétition internationale, au profit des grandes fortunes" (3).

Elle confirme, pour le dire autrement, que le régime haineux et revanchard qui prétend régner sur nos vies est absolument décidé, en même temps qu'il (res)serre jour après jour la ceinture des plus démuni(e)s, à maintenir aux plus fortuné(e)s un régime particulier, non de retraite mais d'impôts - en les comblant de présents dont le coût sera supporté par la collectivité.

Absolument décidé à prendre aux pauvres, pour gaver les riches.

2322e409f4b3892fdaaa400ea59da482.jpg


(Je reconnais que c'est moyennement raffiné, comme illustration - mais qu'est-ce que ça fait du bien...)








(1) Et que je découvre quant à moi ce matin grâce à mon (glorieux) syndicat.
(2) J'aimerais savoir si des parlementaires "socialistes" ont prêté la main à cette vilenie: je suppose que oui, les connaissant, mais si vous avez des infos, je suis preneur.
(3) http://www.france.attac.org/spip.php?article7817

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu