Avertir le modérateur

14/12/2007

Moustachisme Participatif

2ff8a8ae4aa622f0de0e56f905ebedca.jpg


Edwy Plenel (photo) est, rappelle-toi, le courageux enquêteur moustachu qui a, dix ans durant, co-dirigé "Le Monde" avec Alain "Déonto" Minc et Jean-Marie "Logie" Colombani, a.k.a les vigilants de l'éthique.

Edwy Plenel s'était notamment fixé, rappelle-toi, la noble mission de "faire tomber un président Mitterrand par semaine", car, disait-il (cryptique): "J'ai eu la peau de Richard Nixon, je vais pas me laisser emmerder par le maréchal Pétain".

Edwy Plenel avait alors lancé à sa (nombreuse) troupe d'investigateurs cette crâne injonction: "Bring me the head of Alfredo Mitterrand, Hervé!"

Dès lors, "Le Monde" avait, comme aux plus belles heures du "New York Times" et du "Washington Post", multiplié jour après jour les scoops gorgeprofondiques sur de gigantesques scandales: Panamagate, Boîtenoiredelaviondhabyarimanagate, Angolagate, Ladéprimetegate - et j'en passe.

(Albert Londres lui-même reconnaissait: "Plenel, c'est Bob Woodward, en plus moustachu".)

Las.

Au bout de ces dix années de révélations explosives, Edwy Plenel découvrit soudain, à son proche entour, deux hommes dont la présence lui avait jusque là totalement échappé: Alain Déonto et Jean-Marie Logie.

Edwy Plenel se fâcha, quitta "Le Monde" (avec une indemnité d'un montant nettement supérieur à celui de ton ASS), et n'eut de cesse que de lancer, de son exil bruxellois, de vengeresses criailleries (d'où ressortait, en substance, que Déonto et Logie l'avaient trompé, bafoué, trahi, ah, les infâmes salauds, que s'il avait su que ça se passerait comme ça il aurait pas venu, et qu'on ne l'y reprendrait plus à se laisser ******r par des capitalistes - mais qui n'intéressaient que Laurent Mauduit).

Et voilà que Moustache nous revient, pour, dit-il, révolutionner (encore) l'Histoire Du Journalisme: "Je vais lancer avec Laurent Mauduit un site informatif, un vrai, avec du poil aux couilles", annonce-t-il en substance.

MediaPart, c'est son nom, sera: "Le lieu d’une information de référence et d’une culture journalistique renouvelée".

Assure Edwy Plenel - qui précise: "L’information de référence se définit par quatre mots, trop oubliés : la qualité, l’indépendance, la pertinence, l’exclusivité".

Naturellement, au seul énoncé de ce programme, tout le monde rigole (sauf bien sûr Laurent Mauduit) - et tout le monde a raison, parce que tu sais quoi?

Pour ce qui serait de la qualité, de la pertinence et de l'exclusivité, rien n'est joué - mais du côté de l'indépendance, faut admettre: c'est mal barré.

Qu'est-ce qu'on trouve en effet sur le site officiel de Ségolène Royal - qui jamais (au grand jamais) n'a lancé "au nom de la liberté de l'information et du pluralisme" le moindre appel à soutenir "Le Plan B" ou "CQFD" ?

On trouve ce message de soutien qui a certainement réchauffé le coeur de notre indépendantiste moustachu:

"Chers amis, chères amies de Désirs d’Avenir,

Toutes les initiatives audacieuses qui tentent de changer la situation de la concentration de la presse méritent d’être soutenues, au nom de la liberté de l'information et du pluralisme.

C'est le cas du récent projet MediaPart, né de la rencontre entre des professionnels du journalisme et des spécialistes du Web, parmi lesquels Edwy Plenel, François Bonnet, Laurent Mauduit et Benoît Thieulin.

Présenté sur le site mediapart.fr , ce projet de site d'information participatif, financièrement indépendant et exigeant éditorialement, cherche à inventer une réponse ambitieuse "aux trois crises – démocratique, économique, morale – qui fragilisent l'information en France.

Pour voir le jour d'ici mars 2008 et avoir les moyens de rester indépendant, MediaPart fait appel aux pré-abonnements, pour un montant de 9 € par mois (de 5 € pour les moins de 25 ans et les chômeurs).

Au nom du pluralisme des médias, je vous invite à leur donner leur chance en vous abonnant.

Merci de ce geste militant qui s’inscrit dans la logique de la démocratie participative.

Ségolène" (1).

Déjà, c'est cocasse.

Le gars te dit, plus indépendant que moi tu meurs - et deux jours plus tard t'as des "socialistes" qui lui font sa retape au nom de leur burlesque "démocratie participative", un peu comme si l'UMP nous conseillait de nous abonner au "Point".

Mais ce n'est pas tout: cet appel (courageux) a immédiatement été repris sur le site Nonfiction.fr, qui se présente comme "le portail des livres et des idées" (2).

Nonfiction.fr explique: "Mme Royal a lancé un appel pour soutenir (MediaPart), en adressant un message à l'ensemble des militants et sympathisants de son réseau "Désirs d'avenir", qui compte plusieurs dizaines de milliers d'abonnés".

Nonfiction.fr donne des gages d'indépendance: "S'il convient de préciser que Benoît Thieulin, co-fondateur de MediaPart, fut l'artisan de (la) campagne web (de Ségolène Royal), son message est toutefois rare et significatif".

On est donc entre camarades, mais bien sûr: "Nonfiction.fr ne porte aucun jugement favorable ou défavorable sur la lettre de Mme Royal, ou sur ce soutien, mais estime intéressant de la (reproduire)".

Car: "Cette lettre concerne notamment la question de l'indépendance de la presse et les relations entre de grands journalistes - dont Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du Monde - et Mme Royal".

(Edwy Plenel, "grand journaliste": un bon gros coup de langue vaut mieux que deux, tu l'auras.)

Par ailleurs le message de Ségolène Royal "est également (relatif) à Internet que nous essayons de décrypter quotidiennement", précise Nonfiction.fr.

Et de conclure: "Autant de raisons pour nous de rendre compte de ce message atypique: le voici donc".

C'est plutôt émouvant.

Mais si tu fouilles un peu dans "l'équipe Nonfiction.fr", tu découvres que l'un des trois membres de son (bien nommé) "comité déontologique" est un certain Jean-Pierre Mignard (3).

Or, Jean-Pierre Mignard se trouve être aussi, par l'effet d'une heureuse coïncidence déontologique, outre que l'avocat de Ségolène Royal, le "président de Désirs d'avenir" (4).

Il y a donc ces jours-ci un peu de ségolèneroyalisme dans le néo-plénélisme qui va bientôt révolutionner l'histoire de la presse: mais en toute indépendance, naturellement.


(Mise à jour 11.30 - sur le même sujet: http://www.lepost.fr/article/2007/12/14/1067676_royal-reseau.html)




(1) http://www.desirsdavenir.org/debats/read.php?52,308121,308121#msg-308121
(2) http://www.nonfiction.fr/article-406-mediapart__2.htm
(3) http://www.nonfiction.fr/charte-deontologique.htm
(Yo, Anne.)
(4) http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=sinformer_actualites&actu=1984

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu