Avertir le modérateur

17/12/2007

Rire Et Moustache

7a3573d8bbb5b247b9f3deff2d80734a.jpg

1.
Edwy "Moustache" Plenel est comme tu sais en train de lancer avec d'autres fameux journaleux, comme Laurent Mauduit, et avec le soutien actif de Ségolène Royal (qui demande à ses fans de s'y abonner fissa, "au nom", il va de soi, du "pluralisme des médias") un site informatif de gros niveau.

MediaPart, c'est son nom, sera: "Le lieu d’une information de référence et d’une culture journalistique renouvelée".

Assure Edwy Plenel - qui précise: "L’information de référence se définit par quatre mots, trop oubliés : la qualité, l’indépendance, la pertinence, l’exclusivité".

(Personnellement, quand je lis ça, je bats frénétiquement des mains, car en effet je rêve d'une info de qualité, indépendante, pertinente, et (pourquoi pas) exclusive.)



2.
J'ouvre maintenant, à la page 36, le numéro 14 de la divertissante revue "Médias", paru à l'automne 2007.

Je tombe sur un (long) papier sur "Le Monde".

Son auteur, un certain Laurent d'Evron, inconnu au bataillon, nous entretenait de: "La chute de la maison Colombani".

Et nous livrait le: "Récit, de l'intérieur, d'une crise à répétition, de ses coups bas, de ses trahisons".

Une plongée fort bien documentée au coeur de l'époque, pénible, où "Le Monde" était dirigé par un fier triumvirat composé de Jean-Marie Colombani, d'Alain Minc, et d'Edwy Plenel.

Article solidement étayé, d'où ressortait, en substance, que "sous l'impulsion d'Edwy Plenel, le journal" avait affiché "un dynamisme et une pugnacité éditoriale" très admirables - mais que ces remarquables efforts s'étaient fracassés contre les manoeuvres douteuses d'Alain Minc.

Laurent d'Evron puisait, pour fonder sa démonstration, aux meilleures sources, puisqu'il citait notamment "un livre intitulé "Petits conseils" (Stock, 2007)", écrit par Laurent Mauduit, qui "apport(ait) de nombreux exemples" des vilenies de Minc.

Bon.



3.
Et maintenant, j'ouvre, à la page 5, le nouveau numéro (15) de "Médias".

Je tombe sur l'éditorial.

Et j'apprends que l'auteur de l'"article intitulé "La chute de la maison Colombani"" n'était pas du tout Laurent d'Evron - pour la simple et bonne raison que Laurent d'Evron n'existe pas: il s'agissait d'un pseudonyme.

Qui était alors le véritable rédacteur de ce long papier qui flattait Plenel et faisait la promotion d'un livre, sorti peu de temps auparavant, de Laurent Mauduit?

Il s'agissait, je te le donne en mille, de "Laurent Mauduit, ex-éditorialiste du "Monde"".

(Sans déconner: la vie est pleine de surprises, ou pas?)

C'est le même Laurent Mauduit qui participe aujourd'hui, avec Plenel (et le soutien actif de Ségolène Royal) au lancement de MediaPart: je ne doute pas quant à moi qu'il soit particulièrement bien placé, après avoir fait sous pseudo la promotion d'un de ses propres bouquins, pour nous délivrer au jour le jour une "information de référence".

Une information "de qualité".

Indépendante.

Pertinente.

Et au moins aussi exclusive qu'une pub de Laurent d'Evron pour un livre de Laurent Mauduit.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu