Avertir le modérateur

01/01/2008

Pinocc...

961eb5090210b30927cfa43b75ed5dd3.jpg


Dans la Cérémonie des Voeux du (tout) petit chef de l'Etat français, j'ai bien aimé le moment où il a dit: "Nous pouvons, par l'effort de tous, bâtir une société où la vie sera plus facile".

C'est là que son nez a commencé à s'allonger démesurément.

Il fallait entendre, naturellement: "Vous pouvez, par vos efforts à tous, enculés de salauds de pauvres, contribuer à bâtir une société où vous en chierez comme des chiens, mais où la vie sera toujours plus facile pour les riches - n'oubliez jamais que c'est pour ça qu'ils m'ont élu".

(C'est quand même fascinant, hein, cette façon qu'il a de passer tant de temps à mentir.)

J'ai bien aimé aussi, et dans le même ordre d'idée, quand il a déclaré sans rire: "J'ai mis tout mon coeur à être le président de tous les Français".

(Tu rêves du genou.)

Mais le passage que j'ai (de très loin) préféré, c'est celui où, toute vergogne bue et rebue, il a énoncé que: "La France (...) doit être (...) au service (...) des persécutés, de ceux qui attendent au fond de leurs prisons que la France parle et agisse pour eux".

Pendant ce temps: l'Etat français traque et rafle et persécute et parque dans des camps de la honte des milliers de sans-papiers - hommes, femmes, enfants (de trois semaines).

La droite haineuse et revancharde, la droite ultra, ose absolument tout, c'est à ça qu'on la reconnaît: va falloir qu'on cesse, ami(e)s, quand le mensonge devient dogme à de si hautes hauteurs, d'être si mous du cul.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu