Avertir le modérateur

02/01/2008

Les Petits Métiers Oubliés (1): Journaliste Au "Figaro"

0217fec5d43c51128538f55d9befb3ac.jpg


Hier, le proprio du "Figaro", Serge Dassault, sénateur UMP qui vend de la mort venue du ciel quand il ne vend pas du papier, a frénétiquement léché Sarkozy à la une de son baveux, adressant: "Tous (s)es voeux à la France, qui a choisi un président dynamique et courageux".

Précisant: "Nos encouragements et notre appui l'accompagnent pour réformer un pays dont les habitudes ont besoin d'être changées".

Car - ainsi que ne manquait jamais de le souligner feu Jean-François "Je vois des rouges partout" Revel, penseur de gros niveau (1): "La France est encore paralysée par une lutte des classes toujours vivace".

(Hhhhh...)

Evidemment, s'il y avait encore eu ne serait-ce qu'un ou deux journalistes au "Figaro", on l'aurait immédiatement su, car ils auraient, dans l'instant, démissionné - plutôt que de continuer comme si de rien n'était à collaborer à une feuille que son proprio, annonçant à la une qu'il "appuie" Sarkozy, transforme en sous-"Pravda".

Mais tu l'auras noté: les salariés maison n'ont pas bronché.

Merveilles de dressage, ils sont restés cois.

Leur boss peut s'essuyer les semelles sur leurs claviers: ils ferment leurs gueules.

Etienne Mougeotte, célèbe fourgue de temps de cerveau disponible devenu directeur des rédactions figariennes, confirme ce soir, dans "Le Monde" (2), que le visqueux message d'amour de Serge D. au (tout) petit chef de l'Etat français a suscité, en interne, "zéro réaction".

Car, n'est-ce pas: "Le propriétaire a quand même le droit de présenter ses voeux une fois par an".

Le gars fait ce qu'il veut: il est chez lui, oui ou merde?

Y a pas là de quoi fouetter un chien de garde.

Journaliste au "Figaro"?

Encore un petit métier oublié.








(1) Il avait notamment pronostiqué, rappelle-toi, que la perestroïka était en réalité une (rusée) ruse du KGB, destinée à mieux affermir l'emprise de l'Union soviétique sur le monde.
Dans le même temps, il avait aussi annoncé, entre autres prophéties hallucinées, que la percée électorale du FN au début des années 1980 serait un feu de paille.
Tu vois que le gars était en effet le génie de gros niveau que ses pair(e)s n'ont cessé de célébrer.

(2) "Le Monde", évidemment, adore trouver des pailles flagorniques dans les yeux de ses concurrents, pour mieux dissimuler à son lectorat les grosses poutrasses, dans ceux de ses propres journaleux - genre le fidèle Ridet.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu