Avertir le modérateur

18/02/2008

Les Petits Métiers Du Journalisme: Rin Tin Tin A Villiers-Le-Bel

83262a582e12415039ba007dc41a730d.jpg


Je te le dis franchement: je trouve injuste, et même un peu dégueulasse, de prétendre, comme font certains communistes revanchards (je pense notamment à Sergueï Vissarionovitch Halimi), que les journaleux sont des "chiens de garde".

Pourquoi injuste?

Parce que la profession compte, aussi, quelques chiens policiers, merveilles de dressage, qui accourent, frétillant de la queue, sitôt que leur(s) petit(s) maître(s) les sifflent.

Ainsi de la descente effectuée ce matin, sur le Val d'Oise, par un millier (!) de flics: ces courageux fonctionnaires étaient, nous dit-on, flanqués d'une meute à stylos, micros et caméras.

"Le Monde", ce soir, narre par exemple, je te jure que je n'invente rien, que: "Des dizaines de reporters - télé, radio, presse écrite - patrouillaient pour assister aux interpellations"...

Aaaaah, les fidèles compagnons: ils "patrouillent"!

L'opération en question était, naturellement, n'importe quel enfant de trois ans te le confirmera, l'une (encore) de ces hideuses gesticulations sécuritaires par quoi la droite aux abois, rien de nouveau sous le soleil, cherche depuis toujours à se (re)gagner la confiance des paranoïaques - des faibles d'esprit que tranquillise le déferlement sur nos départements et territoires d'outre-périphérique (DOP-TOP) d'une marée bleue.

Non moins naturellement, ces glauques pantomimes doivent, pour bien fonctionner, faire l'ouverture des jités - histoire que le populo, fût-ce pour quelques minutes, (se) parle d'autre chose que des crasses que lui fait quotidiennement le gouvernement décomplexé qui prétend régner sur sa vie.

Rien de tel, pour te détourner de la onzième semaine de détention de ton pouvoir d'achat, que de jolies nimages comme-aux-Etats-Unis, où la couleur de peau des suspects interpellés ressort très joliment sur le orange des gyrophares.

C'est pour ça, évidemment, que le régime a sifflé ce matin ses fidèles auxiliaires des médias, qui ont, ravis, jappé de plaisir (l'instinct est vif, chez ces braves bêtes.)

Et comme de juste: le vol bleu des perdreaux fera ce soir l'ouverture des "20 heures".

Je te suggère, au passage, de te demander si les mêmes "journalistes" qui "patrouillaient" ce matin à Villiers-le-Bel, guettant l'arrestation d'une racaille exotique, ont mené l'autre semaine la moindre enquête sérieuse sur les trois flics nazis qui ont craché dans un rade leur haine des Juifs, des Noirs et des Arabes?

Je te rassure: la réponse est non.

Ces gars qui filment dans le caniveau que leur indique le régime, et qui te fourguent à la commande, suffit d'appuyer sur le bouton, de valeureux fonctionnaires bien décidés à capturer du banlieusard émeutier, oublient de trop t'informer du côté obscur de la Force (de l'ordre): tu comprends, coco, on voudrait pas non plus salir l'honneur de la police, ça risquerait de fâcher nos sources.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu