Avertir le modérateur

02/03/2008

LPLP

762ede98a1edb6ca861cd2083a29155c.jpg

Après la révélation que l'intègre Denis Gautier-Sauvagnac, ex-boss de notre patronat métallurgique et fameux distributeur automatique de (gros) billets, allait palper, nonobstant sa mise en examen pour "abus de confiance", 1,5 million d'euros d'"indemnité", la pauvre Laurence Parisot (LPLP) tombe des nues et, scandalisée, "appelle les chefs d'entreprise à se mobiliser".

Elle veut - t'es assis(e)?

"Rassembler les patrons qui exigent transparence et éthique".

Pauvre, pauvre, pauvre Laurence Parisot.

Elle risque d'être vachement déçue, hein?

Je veux dire: si vraiment elle espère trouver en ce bas monde un patron épris de transparence et d'éthique, mieux vaudrait qu'elle commence dès aujourd'hui une épaisse cure de Prozac, parce qu'elle va forcément se pécho une dépression d'anthologie.

Mais bon, je ne te cache pas: de mon point de vue, LPLP sait parfaitement que la transparence et l'éthique sont les deux pires cauchemars du patronat (à égalité avec les salarié(e)s).

Elle est quand même idéalement placée, tout en haut du MEDEF, Laurence Parisot, pour vérifier, en temps réel, que la seule perspective d'avoir à (se) justifier de leurs constantes vilenies fait vomir les patrons à longs traits (odorants).

A mon avis, par conséquent: LPLP se gausse.

Même: je soupçonne qu'elle se fout un peu (trop) de notre gueule, quand elle "appelle les chefs d'entreprise à se mobiliser" contre les coutumières saloperies des chefs d'entreprise.

Elle pourrait aussi bien enrôler Vito Corleone sous la fière bannière du combat anti-mafia: ça serait pas moins grotesque.

Si les patrons jouaient le jeu de la transparence et de l'éthique, faudrait vite embaucher dans ce pays quelques dizaines de milliers de magistrats supplémentaires, parce que les tribunaux seraient carrément débordés.

Laurence P. le sait parfaitement: la seule publication des comptes (offshore compris) de n'importe quel "industriel de l'armement", par exemple, ou du BTP, suffirait à rendre fou le moins capable de nos juges d'instruction.

La transparence, pour un patron, peut aussi être, la chronique judiciaire nous l'enseigne, une espèce d'aller simple pour le carré VIP de la Santé, sans passer par la case départ, sans recevoir 1,5 million d'euros.

LPLP, quand elle prétend mobiliser le patronat contre les pratiques traditionnelles du patronat, essaie ici de nier une réalité, certes assez dérangeante, qu'on ne peut vraiment comprendre qu'en faisant un (bref) détour par la banlieue.

Oui, oui: la banlieue.

Cette gigantesque zone de non-droit basanée où une jeunesse fanatisée autodafe le mercredi plusieurs dizaines de kilos de "Charlie Hebdo".

Et donc, imaginons, je te prie, qu'un Arabo-musulman de nos possessions d'outre-périphérique, nous l'appellerons Mouloud Gautier-Sauvagnac, se fasse gauler par des keufs avec, dans les poches, quelques liasses de billets.

Imaginons que les forces-de-l'ordre, au terme d'une rapide investigation, découvrent que Mouloud Gautier-Sauvagnac a passé pas mal d'années de sa vie à distribuer du cash, par dizaines de milliers d'euros.

Imaginons que le gars, mis en examen, prévienne posément le commissaire Moulin qu'il n'a aucune intention de lui dire précisément ce qu'il a fait de ce pognon - et qu'au demeurant il peuvent, les juges et lui, se fourrer au cul leurs pénibles questions, vu que les-vrais-durs-ne-dansent-pas.

Est-ce que tu crois, sincèrement, qu'après ça les flics vont relâcher Mouloud Gautier-Sauvagnac au terme de sa garde à vue, en l'assurant de leurs sentiments les meilleurs?

Tut, tut, tut: c'est pas du tout comme ça que ça va se passer.

Mouloud va en chier, je te l'annonce.

T'as suivi?

Bon.

Prenons maintenant le cas de l'intègre Denis Gautier-Sauvagnac, aka "DGS".

Il se fait gauler.

Une rapide investigation permet de poser qu'il a distribué dans son entour, entre 2000 et 2007, quelque chose comme 19 millions d'euros, en espèces.

Il est mis en examen pour "abus de confiance".

Qu'est-ce qu'il fait?

Il fait un gros doigt majuscule aux keufs et aux juges, et tranquillement leur annonce que non, ça va pas être possible de leur dire à qui exactement il a filé ce très gros pognon.

Est-ce que les autres le fourrent au trou, comme ils feraient à coup sûr avec Mouloud (1)?

Penses-tu.

Il ressort peinard de sa garde à vue, les mains dans les cheupos.

Question: est-ce qu'à ce moment-là ses voisins de patronat lui mettent un grand coup de pied aux parties génitales?

Peeeeenses-tu.

Les voilà qui, au contraire, lui votent son "indemnité": 1,5 million d'euros, en remerciement de ses bons et loyaux services, et avec ça, te fais pas chier, Denis, si jamais t'as des frais de justice, c'est nous qu'on les paiera, c'est toujours ça que n'auront pas nos pauvres enculé(e)s de salarié(e)s.

Question: est-ce que Laurence Parisot convoque la presse, pour lui annoncer que trop c'est trop et qu'elle va publier une liste exhaustive des bénéficiaires des largesses de la métallurgie, au nom il va de soi de la transparence et de l'éthique?

Fume, it's from Belgium.

Elle brasse beaucoup d'air, s'agite, s'indigne - mais pendant ce temps-là, il va de soi: l'omerta est scrupuleusement respectée.

Questions: est-ce que le triste régime qui jour après jour nous étouffe de son hystérie sécuritaire s'émeut, autrement que par de bouffonnes déclarations, de "l'affaire Gautier-Sauvagnac"?

Est-ce que le triste régime qui prétend réinjecter dans nos écoles de la "morale" et du "civisme" lance à l'aube 1.200 keufs (et 2.400 journaleux) sur le siège du patronat métallique - afin que de s'emparer des provocateurs qui d'une très haute hauteur défèquent sur la justice?

Absolument pas.

Tout ce petit monde, ça fait trois mois que ça dure, trouve ça très bien, que DGS ferme sa gueule.

Transparence?

Ethique?

Morale?

Civisme?

Cassez-vous, pauvres ****.






(1) Il va de soi: je n'aime pas les prisons - pas même pour les parrains du patronat.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu